Nouvelles

Nouvelles

Montréal, Québec, le 23 novembre 2015 —Pendant six jours, 109 mille visiteurs sont venus à cet événement annuel afin de célébrer la richesse et la diversité du livre qui s’écrit ou se publie à travers le monde francophone et en particulier au Québec.
 
Les éditions bahá’íes ont proposé aux visiteurs du salon du livre de Montréal, cette année, un thème incitant les visiteurs à reconnaître la diversité du genre humain : « L’unité dans la diversité ». Pendant toute la durée du salon, entre les 18 et 23 novembre, plusieurs jeunes ont laissé un message sur la façon dont ils pouvaient rendre service à leurs proches et à leurs communautés. La grande affiche symbolisant « l’amour », « l’unité » et « le service » qui ornait le fond du stand, était un design d’une grande beauté réalisé par Elaheh Bos.
 
Une grande quantité de messages des jeunes, qui pour la plupart visitaient le salon avec leur école, ont démontré la grande conscience environnementale de ces derniers. Plusieurs dizaines de jeunes ont également souligné l’importance du respect et de la bonne conduite en général.
 
Le salon du livre de Montréal est un événement culturel d’une grande envergure au Québec, qui attire un grand nombre de personnalités publiques comme le maire M. Denis Coderre ainsi que les conseillers de la ville et met en vedette une foule d’auteurs connus. Plus de 2500 personnes se sont arrêtées au stand des éditions bahá’íes, soit pour participer à l’activité proposée aux jeunes, soit pour acheter des livres, ou encore pour poser des questions sur la communauté bahá’íe.
 
Inutile de dire à quel point c’était une expérience enrichissante et inoubliable pour tous les bénévoles qui ont eu ce privilège de côtoyer les jeunes et entrer en dialogue avec le grand public !

Lien vidéo:

38e Salon du livre de Montréal, une véritable fête du livre!

Montréal, Québec, le 12 novembre 2015 — Les communautés bahá’íes sur l’île de Montréal et du monde ont célébrés les anniversaires jumeaux du Hérault aussi bien que le Fondateur de la foi bahá’íe.

Dans une lettre datée le 10 juillet 2014, la Maison universelle de justice explique l’importance de ces deux célébrations. « En Orient, les fêtes des anniversaires jumeaux, la naissance du Báb et la naissance de Bahá’u’lláh, ont traditionnellement été observées en fonction de leur correspondance avec les premier et deuxième jours de Muharram dans le calendrier islamique. « Aux yeux de Dieu, ces deux jours n’en font qu’un », affirme Bahá’u’lláh. Mais, une lettre écrite au nom du Gardien indique : « Dans l’avenir, il ne fait aucun doute que tous les jours saints suivront le calendrier solaire, et des mesures seront prises quant à la façon de célébrer universellement ces fêtes jumelles. » Jusqu’ici, la façon de satisfaire au caractère lunaire intrinsèque de ces deux jours bénis n’a pas encore été déterminée. Nous avons décidé qu’ils seront désormais observés le premier et le deuxième jour suivant l’apparition de la huitième nouvelle lune après le Naw-Rúz, comme permettront de le déterminer d’avance les tables astronomiques qui utiliseront Téhéran comme point de référence. Cela aura pour conséquence que l’observance des anniversaires jumeaux se déplacera, d’année en année, à l’intérieur des mois de Mashíyyat, ‘Ilm, et Qudrat du calendrier Badí‘, soit entre la mi-octobre et la mi-novembre selon le calendrier grégorien. L’an prochain, la naissance du Báb tombera le 10 Qudrat et la naissance de Bahá’u’lláh, le 11 Qudrat. C’est avec joie et impatience que nous songeons aux bicentenaires de la naissance de Bahá’u’lláh et de la naissance du Báb, en 174 et 176 respectivement, que le monde bahá’í tout entier célébrera selon un calendrier commun. Les dates des autres jours saints seront fixées dans le calendrier solaire. »

Le Báb et Bahá’u’lláh sont nés il y a 196 et 198 ans respectivement, et leur vie est remarquable dans le domaine de l'histoire religieuse. Lors d’un hommage rendu par le Parlement brésilien à la vie de Bahá’u’lláh, un membre du Parlement du Brésil à l'époque, décrit que les Écrits de Bahá’u’lláh sont « la plus colossal travail religieux rédigé sous la plume d'un homme seul. » Au cours de la période de six ans de la déclaration de sa mission religieuse jusqu'à son exécution par le gouvernement persan en 1850, le Báb est estimé pour avoir écrit des textes religieux, totalisant environ un demi million de versets, tandis que, pendant son ministère religieux Bahá’u’lláh a écrit des textes pour un total de quelque 100 volumes. Même dans leurs langues d’origine, arabe et persane, seule une petite partie de ces textes ont été publiées, avec une fraction encore plus petite, traduite en anglais. Ces Écrits contiennent les principes dont le monde actuel a tant besoin.

Le dimanche 21 juin 2015 à 17H00, un groupe de représentants de différentes organisations religieuses se sont réunis et ont invités leurs membres à dire des prières. Le révérend Darryl Gray père John Walsh ont organisé la veillée de prières pour honorer les victimes de Charleston et reconnaître l'attaque terroriste subie par une église noire et de réunir une communauté de conscience afin de s'unir dans la prière, la paix et la justice.

Aie foi en Dieu et garde les yeux fixés sur le royaume exalté; sois amoureuse de la Beauté d'Abhà! Sois constante dans ta fidélité à l'Alliance; brûle de t'élever jusqu'au ciel de la Lumière universelle.

Mausolée du Báb

Montréal, Québec, le 10 juillet 2015  — Les communautés bahá’íes sur l’île de Montréal et du monde ont commémoré le jour du martyr du Báb qui a eu lieu le 10 juillet 1850, un jour saint de la foi bahá’íe.

S5 Box