Nouvelles

Montréal, le 21 avril 2017 - La Communauté bahá'íe a célébré le premier des douze jours du Festival de Ridván au Centre Bahá'í avec de la musique et des spectacles divers des artistes de la Communauté. Beaucoup d'amis de la Foi se sont joints à cette célébration avec joie et bonheur.
 
C'est le jour où Bahá'u'lláh partit pour Constantinople de Baghdád. Il a décidé de déménager dans le jardin Najib Pacha à travers la rivière le Tigres et est entré dans ce jardin le 22 avril 1863 accompagné de son fils ‘Abdu'l-Bahá et d'autres croyants. Il a resté là pendant onze jours.
 
Après son arrivée dans le jardin, Bahá'u'lláh a annoncé Sa mission et Son rang pour la première fois à un petit groupe de familles et d'amis. La nature exacte et les détails de la déclaration de Bahá'u'lláh sont inconnus. Pour les onze jours suivants, Bahá'u'lláh a reçu des visiteurs, y compris le gouverneur de Bagdad. La famille de Bahá'u'lláh n'a pu se joindre à lui avant le 30 avril, le neuvième jour, puisque la rivière avait été débordée et la traversée a été difficile pour se rendre au jardin. Le douzième jour de leur séjour, Bahá'u'lláh et sa famille ont quitté le lieu et ont commencé leur voyage vers Constantinople.
 
Dans les Kitáb-i-‘Aqdas ( le Livre le plus saint ), écrit en 1873, Bahá'u'lláh prescrit Ridván comme l'un des deux « les plus grands Festivals », ainsi que la Déclaration du Báb. Il a ensuite énoncé les premiers, neuvième et douzième jours pour être des jours saints ; ces jours-ci marquent les jours d'arrivée de Bahá'u'lláh, l'arrivée de sa famille et leur départ du jardin de Ridván, respectivement.
 
Le festival de Ridván est observé selon le calendrier bahá'í et commence le trente-deuxième jour du début de l'année bahá'íe qui tombe les 20 ou 21 avril. Le festival commence à deux heures avant le coucher du soleil ce jour-là, qui symbolise le temps que Bahá'u'lláh est entré dans le jardin. Le premier, neuvième et douzième jours sont ainsi considérés les Jours saints bahá'ís pendant les quels le travail est suspendu. Actuellement, ces trois jours sacrés sont habituellement observés avec un rassemblement communautaire où les prières sont partagées, suivies d'une célébration.
 
Le temps que Bahá'u'lláh a passé au Jardin de Ridván en avril 1863, ainsi que le festival et la fête associés, ont une très grande importance pour les Bahá'ís. Bahá'u'lláh l'appelle l'un des deux « plus grands festivals » et décrit le premier jour comme « le jour de la suprême félicité » et il décrit ensuite le jardin de Ridvan comme « le lieu d'où il a versé sur toute la création les splendeurs de son nom, le tout-miséricordieux ».
 
Ce festival est important en raison de la déclaration privée de Bahá'u'lláh à quelques adeptes qu'Il était « Celui que Dieu se rende manifeste » et qu’Il est une Manifestation de Dieu. Cette date constitue donc le point de départ de la foi bahá'íe, comme une religion distincte de la religion Bábie. En outre, pendant le premier jour de son séjour dans le jardin Bahá'u'lláh a fait trois nouvelles annonces : abroger la guerre religieuse qui était autorisée sous certaines conditions dans l'islám et la foi bábíe; qu'il n'y aurait pas une autre Manifestation de Dieu avant mille ans; et que tous les noms de Dieu étaient pleinement manifestés en toutes choses. Ces trois principes sont « affirmés, exposés et institutionnalisés » dans le Kitáb-i-‘Aqdas ( le Livre le plus saint ) de Bahá'u'lláh, qui a été achevé en 1873.
 
La période de Ridván est également le moment où les élections annuelles bahá'íes pour les assemblées spirituelles locales et nationales se déroulent chaque année dans le monde entier.

S5 Box

Connexion

Inscription